Chronique du Temps Perdu

                      Hyer    Yndex    demayN              

Pryaire du Gros Pouaire

Si j'aurais su que j'étais si chanceux
J'aurais pensé à plusse te remercier
Toi qui m'as fait naître bienheureux
D'une mammaire qui m'a tant aimé.

Mon grodieu, excuse-moi de te réveiller.
C'est que j'ai une crotte sulqueure,
Et voilà j'aimerais bien te la refiler
Parce qu'aujourd'hui j'ai maloqueure

Hier j'ai eu un oeil qui s'est ouvert
Sur un monde qui a tant souffert
Pendant que moi je me plaignais
Avec toutes mes égoistes sijorais.

Je t'écris ces mots de pryaire
Pour que tu me bottes le derriaire
Et qu'au moins je me lève, misère !
Pour marcher et penser à kèchepeufère !


Mesure d'audience...